HYPERACTIVITE - VARICELLE

 

 

L'hyperactivité pour le corps médical n'est pas une maladie mais plutôt un syndrôme qui réunit plusieurs symptômes, signes ou anomalies.
De son vrai nom THADA sigle anglais qui signifie

Troubles Déficitaires de L'Attention avec Hyperactivité..


Ce qui veut dire que l'enfant est incapable de se concentrer il bouge dans tous les sens et fait preuve d'une impulsivité permanente.

Le principal symptôme est le trouble de l'attention c'est pourquoi il est si difficile de diagnostiquer la maladie avant l'age de 6 ou 7 ans.
Chez les 2-6 ans les médecins repèrent surtout l'hyperactivité motrice et l'impulsivité tout en restant prudent car à cet age le fait de bouger sans cesse sans parvenir à se concentrer parait tout à fait normal.

Une chose est certaine les parents ont de quoi être perdus face au trouble de leur enfant et face au regard des autres.

L'hyperactivité est une question très complexe et la façon de l'approcher est loin de faire l'unanimité parmis les pédopsychiatres.

Bien souvent le médecin reçoit les parents et l'enfant, car ceux ci consultent parce qu'ils sont épuisés et ne savent plus quoi faire avec leur enfant. Le médecin écoute donc comment se comporte l'enfant à la maison au centre de loisirs , dans la famille etc. et interroge (au moyen d'un questionnaire) la maîtresse de l'enfant.
Si l'enfant pose problème dans un seul endroit et pas ailleurs il ne s'agit pas d'hyperactivité
Ensuite l'enfant est observé sur plusieurs jours en milieu hospitalier (comment il se comporte seul avec d'autres enfants ainsi que pendant les temps de repos ou avec les adultes, etc. c'est le seul moyen pour les médecins d'en savoir plus).
Ils font également passer à l'enfant des tests de psychomotricité ou les médecins (orthophoniste, psychomotricien,éducateur de jeunes enfants etc. ) étudie les dessins de l'enfant ainsi que sa capacité à mémoriser en prenant en compte l'age de l'enfant

Une fois les symptômes bien repérés le diagnostique est posé et on explique alors à l'enfant ce qu'est l'hyperactivité tout en rassurant le petit et en déculpabilisant les parents.

Le pédopsychiatre informera également l'école par l'intermédiaire du médecin ou du psychologue scolaire qu'une prise en charge de l'élève est en cours ce qui aura souvent pour but de rendre plus compréhensif l'enseignant qui aménagera sa façon de travailler avec l'enfant.

LE TRAITEMENT

Le débat professionnel dans ce domaine est des plus animé, en cause la RITALINE que l'on a souvent appelé pilule d'obeïssance dont certains ont dénoncés son utilisation chez les enfants car la molécule serait proche des amphétamines utilisés par les toxicomanes ou les sportifs dopés.
Des études ont même parlées de dépendance au produit. Tandis que d'autres ont prouvés le contraire.

En France la délivrance du médicament est sévèrement contrôlée et ne se fait qu'à l'hôpital et en fonction de symptômes bien précis et est normalement interdite au enfants de - de 6 ans.

En tout cas tous les médecins français sont d'accord aujourd'hui sur un point :
- qu'il y ait prescription ou non de médicament il est indispensable qu'il y ait un suivi psychologique ( soit psychothérapie ou thérapie cognitive du comportement T.C.C.)

HYPER-ACTIF-  OU - TURBULENT -  OU - OPPOSANT ? etc.

LE TURBULENT

Un tout petit de 3 ans peu être à lui seul un mouvement perpétuel sans pour autant souffrir d'hyperactivité. S'il passe du puzzle au coloriage et ensuite au tricycle c'est tout à fait normal il a besoin de découvrir le monde qui l'entoure et à 3 ans on est curieux de nature. Si à la fin de la journée l'enfant se pose pour écouter l'histoire que lui raconte maman il y a peu de risque qu'il soit hyperactif.

L'OPPOSANT

Il a entre 2 et 3 ans et son mot fétiche est NON c'est sa façon à lui de s'affirmer par rapport à ses parents. S'il est plus grand et qu'il limite son comportement à la maison, c'est un enfant qui n'aime pas être contrarié et entend décider de tout. En revanche à l'école il se tient en général très bien et ne pose pas de soucis particuliers.

LE SURDOUE

Il assimile tellement bien les informations données par la maîtresse qu'il s'ennuie vite en classe Et de ce fait est souvent en train de faire autre chose ou lever le doigt pour poser une question qui l'intéresse d'avantage.

LE TYRAN

on en parle au moins autant que l'hyperactif et on a souvent tendance à les confondre à tort. Le petit tyran manque de repères et d'autorité il est très important de ne pas tout lui céder car il a besoin de se voir imposer des limites dans son comportement ce qui aura pour but de le rassurer et l'aidera à grandir.

LE CAPRICIEUX

Il est séducteur et ne respecte que les consignes parentales qui l'intéresse Attention là également à ne pas le laisser vivre dans cette toute puissance sans lui opposer un minimum de fermeté