HEPATITE B

 

 

1 vaccin contre l'hépatite B ? pourquoi ?

Cette maladie due à un virus qui atteint le foie, évolue de façon insidieuse, grave et parfois mortelle.
Cette maladie se transmet par voie sexuelle, sanguine ou foeto-maternelle.
L'infection ne se déclare que si le virus n'atteint le sang et atteint le foie. Là il se reproduit en grande quantité et se diffuse dans tout l'organisme par la circulation sanguine

Défenses naturelles :


Pour combattre l'infection l'organisme met en place ses mécanismes de défense
les globules blancs attaquent et détruisent les cellules du foie qui sont atteintes.
de même le corps fabrique des anti-corps qui circulent dans le sang pour tuer le virus mais tant que l'antigène HBS (protéïne du virus B) est présent dans le sang le foie ne peut pas fonctionner normalement les troubles + ou - important sont toujours là.
En règle générale le virus disparait complètement en 6 à 8 semaines, cependant sur 100 personnes infectées, 5 à 10 d'entre elles deviennent porteuses chroniques et pour 2 à 3 de ces personnes l'hépatite évolue en cirrhose qui nécessite une transplantation du foie et même parfois un cancer du foie.
Cas beaucoup plus rare (0.1 à 1 % des cas) le virus évolue si vite que le malade décède en quelque jours faute de transplantation.

depuis 1992 le dépistage chez la femme enceinte est obligatoire au cours du 6ème mois de grossesse (il faut savoir que 90 % des nouveaux nés de mère porteuses du virus naissent avec l'hépatite B)
Si le test est positif le nouveau né pourra donc dès la naissance recevoir les anticorps spécifiques associés à une vaccination pour éviter que le virus ne se reproduise et ne se dissémine dans son organisme.
Malheureusement en raison de négligence 10 à 30 % des femmes ne seraient pas dépistées on peut alors se demander combien d'enfants grandissent alors en ignorant qu'ils sont porteurs du virus et risquent de le transmettre.

Depuis quand vaccine t-on en France ? :


Depuis 25 ans environ, ce vaccin qui n'est pas obligatoire, est surtout conseillé depuis la campagne de vaccination de masse contre l'hépatite B
Mise en place dans les collèges en 1994 elle fut interrompue en 1998 au nom du principe de précaution lorsque les médias ont fait état de cas de sclérose en plaques soupçonnés d'y être liés et depuis les français se font beaucoup moins vacciner.

Qu'est ce qui a déclanché la polémique autour du vaccin ?


A cause des cas de sclérose en plaque pouvant y être liés
Pourtant aucune étude n'a réussit à prouver de façon irréfutable qu'il existait une relation avec ce vaccin même si un risque faible n'est pas écarté.
Aujourd'hui, après 25 ans de vaccination, aucun cas de sclérose en plaque n'a été recensé chez une personne vacciné avant l'age de 2 ans.
Le risque s'il devait exister serait tout à fait négligeable par rapport aux dangers de l'hépatite B, et largement inférieur aux bénéfices de la vaccination.